Comment choisir son tapis d’extérieur

0
Tapis d'extérieur

La créativité des fabricants, associée à l’importance prise par les terrasses et jardins dans l’aménagement d’une maison, a élevé le tapis d’extérieur au rang d’incontournable de la déco. Quels que soient les particularités de votre espace externe et le style recherché, vous trouverez un modèle en mesure de le sublimer. Mais entre les différentes matières, les motifs, les dimensions et formes ainsi que le prix, l’embarras du choix peut s’avérer piégeux. Voici quelques conseils pour éviter un faux-pas.

Un motif respectant l’ambiance déjà instaurée

Le tapis étant généralement l’une des dernières pièces de votre décoration extérieure, le choix doit tenir compte du style que vous avez adopté pour l’ensemble. L’idée peut sembler curieuse, mais la première étape du processus consiste à établir votre profil idéal de tapis d’extérieur ou tapis outdoor. Celui-ci doit se marier avec la couleur des murs extérieurs, le revêtement du sol, le mobilier de jardin et l’aménagement. Vous devez alors jouer sur les motifs.
Les déclinaisons possibles rivalisent avec l’offre de tapis d’intérieur. Si tout est question de goût, quelques réflexes s’imposent. Si votre extérieur profite d’une végétation luxuriante, un tapis au motif « jungle » rehaussera l’ambiance. Dessins d’inspiration tropicale, exotique et naturelle sont ainsi à privilégier. Au contraire, une pièce ornée de formes géométriques détonnera. Pourtant, celle-ci ira parfaitement avec des aménagements au style plus contemporain basé sur du mobilier minimaliste ou design. Les motifs neutres et plus simples, unis ou à dessins discrets, s’adaptent à tous les styles. Si ces derniers peuvent manquer de caractère, leur simplicité est gage de bon goût.
Pensez également à la destination de l’espace. Les tapis aux couleurs chatoyantes conviennent mieux aux terrasses et jardins à vocation festive. Pour un espace de détente, un ton plus doux est conseillé.

Tapis d'extérieur

Des formes et dimensions adaptées à l’espace disponible

Outre son côté décoratif, le tapis d’extérieur joue un rôle pratique. Sur ce point, les formes et les dimensions s’érigent en critères essentiels. La diversité est également au rendez-vous. Les tapis peuvent être de forme rectangulaire, carrée, circulaire ou ovale. Quelques excentricités comme la forme « peau de bête » sont même proposées sur le marché si le décor le permet.
Pour choisir la forme adéquate, il convient de se référer à la vocation de l’espace que le tapis va contribuer à délimiter. Le modèle rectangulaire, un classique, est conseillé pour un coin salon et généralement sur les terrasses. Si les fauteuils se présentent sous une forme non rectiligne, le tapis ovale peut toutefois offrir un meilleur rendu. Le tapis rond doit être réservé au coin repas, avec une table de la même forme, et pour aménager un coin cosy.
Les dimensions du tapis d’extérieur s’adaptent quant à elles à l’espace disponible. Le choix est varié avec des pièces allant de 180 cm x 80 cm, voire moins, à plus de 290 cm x 180 cm. Pour ne pas se tromper, gardez à l’esprit qu’un tapis trop imposant aura pour effet de rétrécir l’espace. À l’inverse, une pièce trop petite aura un effet décoratif réduit, voire inexistant. Dans tous les cas, le tapis ne doit jamais recouvrir l’intégralité de l’espace à aménager.

Des matières spécifiques aux conditions extérieures

Oubliez les composants traditionnels comme la laine, l’acrylique ou le coton. En effet, en raison de conditions particulièrement exigeantes de l’environnement d’utilisation (humidité, exposition au soleil, variation de température), les tapis d’extérieur reposent souvent sur des matières synthétiques plus résistantes comme le polypropylène, le PVC et le vinyle. Elles offrent toutes une solidité suffisante même si les deux dernières se démarquent légèrement. Le PVC, tissé en fibre, est cependant plus cher et le vinyle, la moins onéreuse des trois matières, séduit peu par son aspect. Les tapis d’extérieur les plus répandus sont ainsi fabriqués à partir du polypropylène. Le prix d’une pièce de petite taille (1,5 m²) s’affiche à environ 20 euros pour cette matière. Le PVC coûte à peine quelques euros de plus à dimension similaire.
Si vous ne jurez que par les matières naturelles, vous pouvez dénicher quelques modèles. Constitués de fibre de bambou ou de jonc de mer, ces tapis naturels sont évidemment moins résistants que les modèles synthétiques. Ils s’adaptent tout de même aux conditions extérieures. De préférence, ces tapis s’utilisent en terrasse abritée. Quelques pièces en fibre de coco et en jute sont également commercialisées, mais la robustesse peut laisser à désirer. Un tapis d’extérieur en fibre naturelle revient légèrement plus cher qu’un tapis synthétique à dimension égale.

Tapis d'extérieur

Quelques astuces et vérifications supplémentaires pour un tapis d’extérieur parfait

Une fois les critères déco essentiels maîtrisés, il y a lieu de vérifier certains points avant de procéder à l’achat. La première consiste à s’assurer des propriétés antidérapantes du tapis. L’humidité du sol étant une constante à l’extérieur, ce réflexe sécuritaire vous évitera bien des soucis. Un bon tapis d’extérieur doit ainsi être antidérapant aussi bien de face que de dos. Souvent négligé, le second point de contrôle est le plus important surtout avec une piscine à proximité et des enfants qui s’amusent.
Idéalement, un tapis outdoor doit recevoir un traitement anti-UV. Il s’agit d’une garantie contre la décoloration causée par une exposition au soleil. Certains tapis synthétiques sont recyclables et représentent, pour les plus sensibles à l’écologie, une alternative aux tapis en matière naturelle. D’autres s’utilisent des deux côtés (recto verso) ou à la fois en intérieur et en extérieur. Pour quelques euros en plus, ces propriétés ne sont pas négligeables.

À propos de l'auteur
Aucun commentaire