Nos conseils pour bien choisir son lustre

0
Bien choisir son lustre

Avec tous les modèles de lustres disponibles sur le marché, il n’est pas évident de faire le bon choix. Celui-ci dépend de nombreux facteurs tels que le coloris, la forme, la matière ou encore la taille. Il faut également tenir compte du style du luminaire afin qu’il s’accorde parfaitement avec le décor de la pièce. Le lustre est une suspension indémodable et intemporelle, régulièrement réinventée par les designers.

Le lustre, un élément de décoration indispensable

Le lustre figure parmi les pièces maitresses d’un intérieur. Baroque, vintage, moderne, classique ou minimaliste, cette suspension trouve sa place dans toutes les pièces du logement. Elle leur apporte une touche d’élégance et de charme, quel que soit le type d’intérieur. Ce luminaire est régulièrement mis au goût du jour par les designers. Il répond aux différents critères des tendances déco du moment. Souvent imposant, le lustre bénéficie d’un modelage lui permettant d’avoir des dimensions plus petites. Il est alors plus facile de l’installer dans les petites pièces telles que le couloir ou l’entrée. Il permet aussi d’avoir une pièce lumineuse puisqu’il est composé d’au moins trois points lumineux. Il constitue une solution d’éclairage idéal, notamment dans les pièces plutôt sombres. Le lustre diffuse une lumière homogène et non éblouissante, créant une atmosphère cosy et chaleureuse.

Choisir le lustre en fonction de la hauteur sous plafond d’une pièce et de sa taille

Les dimensions du lustre dépendent essentiellement de la superficie de la pièce à éclairer. Dans le hall d’entrée, il est possible d’opter pour un lustre composé de plusieurs étages. Ce modèle est compatible avec un grand hall d’entrée. Il existe également des modèles aux dimensions plus modestes afin de s’adapter aux proportions de la pièce. En règle générale, un seul lustre suffit amplement pour une pièce d’une superficie de 30 m². Si la salle de séjour est plus grande, il faut envisager l’installation de deux lustres. Sinon, il est également possible de combiner le lustre avec des appliques murales ou des lampadaires afin de bien éclairer la pièce. Par rapport à la hauteur de plafond, il est préférable de laisser un écart de 2,1 à 2,2 mètres entre le sol et le bas du lustre. Il existe des lustres dotés d’une chaîne permettant de régler leur hauteur plus facilement en fonction des besoins des utilisateurs. Ce dispositif rend également plus simple l’installation du luminaire dans une pièce. Il suffit de le régler à la bonne hauteur après son branchement. Dans la salle à manger, l’amplitude et la hauteur de la suspension ne doivent pas excéder la largeur de la table. Si ce mobilier mesure 90 cm de largeur, il faut privilégier les lustres ayant un diamètre de 60 cm. Si les lustres étaient autrefois destinés aux grandes maisons, des modèles plus petits trouvent parfaitement leur place dans les studios et les appartements deux pièces.

Bien choisir son lustre

Miser sur le mélange des styles

La créativité et l’imagination des designers sont illimitées. De ce fait, de nombreux styles de lustre inondent le marché. Chacun trouve facilement le modèle de luminaire qu’il recherche, quels que soient ses goûts et ses préférences en matière de déco. Il est également plus facile de mixer les styles comme un élégant lustre en cristal par-dessus une table en chêne brut. Le contraste obtenu donne plus de cachet et plus de caractère à la salle à manger. À l’inverse, il est conseillé de combiner un lustre contemporain et moderne avec des mobiliers classiques dans la salle de séjour. À noter que les lustres sont réalisés avec différents types de matériaux. Il existe des lustres en cristal, les plus classiques et les plus raffinés. Les acheteurs peuvent aussi investir dans des luminaires en métal, en matière naturelle comme la corde, en PVC et en verre. Ils se déclinent également dans toutes les teintes possibles. Il est tout à fait possible d’en commander sur mesure afin d’avoir des suspensions personnalisées, originales et authentiques.

Oser la modernité dans l’installation des lustres

Habituellement, les lustres se fixent au plafond à l’aide d’une chaîne ou d’une branche en fonction de sa taille. Il est possible de casser les codes en misant sur des installations originales et hors du commun. Ces luminaires peuvent remplacer les lampes de chevet dans une chambre à coucher. Il suffit de les suspendre de part et d’autre du lit. Les mêmes petits lustres sont également parfaits pour créer un effet plus graphique. Leur accumulation crée une grappe. Celle-ci offre un éclairage suffisant, même dans une grande pièce. Le mieux est d’installer des suspensions de formes et de coloris différents, tout en veillant à ce que le résultat soit harmonieux. Ce type d’installation donne, entre autres, du volume aux petits espaces. Le luminaire suspendu trouve également sa place dans le couloir. Si celui-ci est plutôt long, l’astuce consiste à placer des luminaires en enfilade à intervalle régulier.

Bien choisir son lustre

Tenir compte de l’éclairage des lustres

L’intensité des lustres dépend principalement de la surface de la pièce à éclairer. Dans une salle de séjour de 30 m², il est recommandé d’opter pour un éclairage d’une intensité de 200 lx. Néanmoins, les besoins de l’utilisateur entrent également en considération. Il suffit de faire un calcul simple afin de déterminer le besoin en éclairage dans la chambre, la cuisine et les autres pièces du logement. La longueur de la pièce doit être multipliée par sa largeur. Le chiffre obtenu doit ensuite être multiplié par 15 pour connaître le nombre de watts indispensable. Il n’est pas rare de relier le lustre avec deux interrupteurs. Chacun permet d’allumer une partie des ampoules de la suspension afin d’avoir une lumière tamisée ou plus intense selon les circonstances. Il existe également des interrupteurs équipés d’un variateur de lumière. Il suffit de le régler à la bonne intensité. Sinon, beaucoup de personnes utilisent aussi des ampoules de différentes puissances. Quoi qu’il en soit, la consommation énergétique du lustre est un autre facteur à prendre en compte. Il est important de déterminer le type d’ampoules compatibles avec le modèle choisi. Le mieux est d’investir dans un luminaire permettant d’utiliser une ampoule basse consommation. Celle-ci évite de faire grimper la facture d’électricité, notamment lorsque la suspension est allumée plusieurs heures par jour.

À propos de l'auteur
Aucun commentaire